Les politiques d’accueil en milieu rural sont-elles solubles dans les tiers-lieux ?

Qui a ouvert le bal ?
Je ne sais plus…
Mais j’ai appris dans le même mois -funeste novembre- la fin du Collectif ville campagne, de la chaîne Télim.TV (créée par des descendants de Demain !) et celle, prévue, de De Fil en réseaux. Des structures qui sont dans l’ADN de Zélie, puisque j’ai été chargée de communication et administratrice du Collectif ville campagne et qu’Emilie a été coordinatrice de De fil en réseaux, entre 2005 et 2009.

 

A cette époque -j’ai l’impression que c’était il y a un siècle !- l’innovation dans le développement local, c’était de mettre en place des politiques d’accueil de nouveaux habitants. Le postulat, du Collectif ville campagne au niveau national, et de De fil en réseaux du plateau de Millevaches, c’était : accueillir de nouveaux habitants est une nécessité, qui qu’ils soient, pas uniquement des startupers (bon on disait pas startupers mais cadres sup’, c’est les années 2000), alors faisons de cette nécessité le socle du développement du territoire ; créons les conditions d’un accueil favorable et ça améliorera la qualité de vie de tous. C’est très résumé mais c’est l’idée.

apero2
apéro de réseau organisé par de fil en réseau

10 ans plus tard, les politiques d’accueil ont essaimé, se sont multipliées, l’accueil est devenu « maintream »… puis les collectivités sont passées à autre chose. En Limousin, les « pôles locaux d’accueil » (emplois financés dans les Pays, Communauté de communes ou chez De fil en réseaux) ont été remplacés par des chargés de développement économique (ou numérique). La prise en compte du projet de vie, le côté humain a disparu de la fiche de poste.

Même si leurs missions, leurs fonctionnements et leurs raisons d’arrêter sont très différentes, le Collectif ville campagne et De fil en réseaux ont vécu, chacun à leur échelle, des situations similaires : des structures membres de plus en plus déconnectées d’une équipe salariée obligée de multiplier les projets pour se payer (à la limite de la concurrence en termes de subventions entre l’équipe salariée et les structures membres), et l’arrivée progressive d’une grande diversité d’acteurs travaillant sur les mêmes questions, rendant ces réseaux peut-être moins fédérateurs qu’au départ.

session_info_2015_cvcl
session d’info « partir vivre à la campagne » du collectif ville campagne

C’est la fin d’une époque !
Mais c’est le début d’une nouvelle ! En ce moment, ce qui nous anime sur les territoires, c’est la création de tiers-lieux (au sens très large : espaces de coworking, fablab, cafés associatifs, ateliers partagés, fermes collectives, garages associatifs…). Ces lieux ne sont pas nouveaux, mais ils se multiplient et se rassemblent… Ce mouvement séduisant s’inscrit dans une philosophie plus vaste, que l’on pourrait résumer par deux mots-clés : open source et circuits courts. Je vous renvoie à nos écrits sur le sujet ( et )

On commence à entendre que les tiers-lieux peuvent être un facteur d’attractivité du territoire et une portée d’entrée pour des nouveaux habitants. Tant mieux. Mais à condition de reconnaître la filiation avec tout ce mouvement en faveur de l’accueil de nouvelles populations en milieu rural. Il y a de toute évidence, de la transmission à faire ! Livres ; formations ; animations, voilà qui pourrait aider les tiers-lieux ruraux à devenir des points d’accueil de futurs ou nouveaux habitants et des relais de promotion du territoire.

Au travail alors !

lavaveixcvcl
A Lavaveix les mines, où il y a maintenant un chouette projet de tiers-lieu
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s