10 signes qui montrent que vous vous êtes installés sur le Plateau de Millevaches

1) Vous prenez votre voiture (estampillée « Non à l’aéroport de Notre Dame des Landes ») pour faire 300 mètres.

2) Vous faites de la danse (du chant, du Qi Gong, que sais-je…) le jeudi de 14h à 16h. Avec d’autres trentenaires actifs.

3) Vous mangez bio et local, chaussez des Camper, sortez au resto et craquez parfois pour un p’tit top de La Fiancée du Mékong. En vivant avec 800 € par mois.

4) Vous allez plus souvent à Paris, Rennes ou Bruxelles qu’à Limoges.

5) En fait à Limoges, vous connaissez seulement Leroy Merlin et la Biocoop.

6) Vous ne savez pas toujours où sont vos enfants.

7) Vous avez rêvé de / rêvez de / avez abandonné le rêve de / créer une ferme.

8) La vie en collectif, c’est une sacrée aventure. Mais vous avez préféré quitter le groupe pour acheter une maison avec votre compagnon-gne, les enfants et le chat.

9) Vous croisez votre ex’ à chaque fête, avec les enfants. « Repars avec Papa mon chéri, c’est ta semaine sans Maman ».

10) Vous vous inscrivez à une formation sur la communication non-violente. Avec vous, il y a votre ex’ (décidément), un client (de votre auto-entreprise), Madame Duchmolle (qui vous a refusé une subvention la semaine dernière), et votre généraliste (celle qui fait aussi gynéco).

(ça marche aussi avec le Larzac, les Cévennes, la Drôme…)

N’hésitez pas à allonger la liste 😉

IMG_20160501_133617

Fête du 1er mai à Faux la Montagne organisée par le Constance Social Club

Publicités

6 réflexions sur “10 signes qui montrent que vous vous êtes installés sur le Plateau de Millevaches

  1. 11. Vous êtes (maigrement) salariéE d’une association qui aide les associations à créer d’autres associations
    12. Quel que soit votre sexe, vous n’avez rien contre la pilosité, se raser et, pire encore, s’épiler étant un signe de soumission à la société spectaculaire-marchande
    13. Tout le monde fait la bise à tout le monde, sauf la minorité qui ne la fait jamais, à personne
    14. De temps en temps, vous vous sentez obligéE d’expliquer votre rapport à la viande

  2. Ah non Serge, sur la question du poil, il y a une bien plus grande diversité de positions (je fais les jambes mais je garde les aisselles / je coupe mes cheveux mais asymétrique / je me fais une crête-chignon-frange bizarre etc. etc.) !
    J’adore la 11 et la 14 🙂

  3. 15- A peine arrivé/e dans la région vous expliquez aux locaux comment vivre sur « le territoire » où il faut « créer du lien social » et tout un autre tas de verbiages de la néorualenovlangue très utiles pour monter des dossiers de demande de subventions.

    16- Vous ne créez pas une exploitation agricole (beurk gros mot) mais une ferme pédagogique où fort de votre expérience 2 mois de woofing vous pourrez expliquer au gens ce qu’est la vraie agriculture paysanne. Les 5 ans à tenir pour ne pas avoir à rembourser la DJA vous semblent très longs, surtout l’hiver…

  4. 17- Vos voisins dans la belle baraque toute rénovée à 400 000 boules sont des révolutionnaires anarchistes anticapitalistes vivant dans une oisive décroissance grâce au pognon/apparts/placements hérités du pépé grand industriel.

  5. 18. Vous ne jurez que par l’alternatif, la liberté, l’autonomie, contestez le « système », tout en lui mangeant dans la main car vous êtes bien content(e) qu’il vous accorde le RSA, la CMU, les allocations et subventions diverses que d’autres financent à votre place. Et tout en étant le/la premier(e) à rouspéter quand les services publics ferment dans votre patelin.

    19. Vous criez sur les toits que vous, contrairement à certains de vos voisins babas « fils de cadres », vous êtes un vrai prolétaire qui galère, alors que votre papa, ex-adjoint au maire d’une grande ville, ex-candidat aux sénatoriales, et à présent conseiller général dans son département et soutien de Macron, vous aide en cachette à boucler vos fins de mois.

    20. Vous vous appelez Monsieur Q (majuscule s’il vous plaît: un grand trou et une petite queue), et à soixante ans passés, vous n’avez pas fini votre crise d’adolescence, avec votre manie de dénigrer et provoquer des fonctionnaires de police et de gendarmerie payés au lance-pierre, sans trop parler des hauts fonctionnaires ni des politiques qui leur donnent les ordres que vous contestez. Normal, ces derniers sont les parents de vos copains « babos ».

  6. 21- Vous êtes fier(e) de votre yourte et des poneys qui paissent autour, mais vous êtes si « nature » que les carcasses de voitures, d’électroménager, et le gros tas de gravats envahi par les ronces que vous laissez trainer par paresse sur votre petit paradis aux airs d’Asie centrale ne vous donne aucun complexe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s