Manger local, oui mais à grande échelle

L’année dernière, nous avons fait la synthèse d’une journée organisée par l’Observatoire des circuits de proximité en Limousin/Poitou-Charentes, qui rassemble des chercheurs de différents labos universitaires travaillant sur la question, afin de produire, rassembler et diffuser de la connaissance sur le sujet. Parce si manger local ça peut être très simple à l’échelle individuelle (encore que), c’est autre chose que de développer les circuits de proximité à grande échelle.

Schema_dintro01 (1)« 

Plein de questions y ont été abordées, dont on a fait plusieurs articles :

  • Le cas de la viande : les éleveurs qui font le choix du local buttent sur des difficultés à tous les niveaux : abattage, transport, découpe… La solution : créer leurs propres structures de transformation, adaptées à leurs besoins.
  • Le défi du local à la cantine : approvisionner les cantines en produits locaux est une tendance lourde qui nécessite la motivation et l’implication de tous les acteurs de la chaîne… pas si simple !
  • Toucher de nouveaux publics : est-ce uniquement une question de prix ?
  • Label toi-même : les chartes, marques et labels permettent de créer une dynamique locale et de fédérer mais leur multiplication n’aide pas à y voir plus clair et les met en concurrence.
  • En manque de culture commune : entre consommateurs et collectivités, producteurs et consommateurs, consommateurs et commerçants, ou collectivités et gestionnaires de cantine, on ne parle pas toujours la même langue !
  • La piste des collectifs ruraux : Porteurs d’innovation, les territoires ruraux inventent des formules qui transcendent les frontières et font mouche
  • L’avenir des circuits courts est-il industriel ? Circuit « court » signifie sans intermédiaire ou 1 maximum. Rien à voir, donc, avec le nombre de kilomètres. Il est donc tout à fait possible de faire de l’industriel en circuit court.

Vous pouvez lire ces articles dans la synthèse que nous avons réalisée à télécharger ici en version web : synthese-circuits-courts-web (normalement c’est un format qui se déplie jusqu’à un poster géant, ouais, on fait pas les choses à moitié chez Zélie). Vous y trouverez aussi le portrait d’un chouette producteur de poulets, l’interview d’un chercheur-cuisinier et la sociologie des consommateurs « dites moi où vous achetez local et je vous dirai qui vous êtes ». Hélène, notre illustratrice, a même imaginé un roman-photo à partir d’une scène qui s’est déroulée sur le parking de la rencontre :

Prix_au_producteur01_def Prix_au_producteur02 Prix_au_producteur03

Publicités

2 réflexions sur “Manger local, oui mais à grande échelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s