Au chaud les légumes bio !

Gaël Delacour, 34 ans, s’installe comme maraîcher à Pigerolles dans le cadre du riche et passionnant projet collectif Émergence bio.

Produire des légumes bio à 900 mètres d’altitude, est-ce vraiment viable ? Oui, si l’on peut chauffer les serres… Mais c’est bio ça ? Oui si c’est avec de la chaleur récupérée d’un méthaniseur qui recycle le fumier ! C’est dans ce contexte que Gaël Delacour va s’installer comme maraîcher à Pigerolles (23). Tout a commencé en 2013 alors que cet ingénieur agronome boit un verre avec son voisin, Joanny Chatoux. Ce dernier, associé du Gaec Chatoux-Pichon-Jeanblanc, lui fait part de son nouveau projet : l’installation d’une unité de méthanisation qui dégrade le fumier des litières en méthane qui, brûlé dans une cogénératrice, fabrique de l’électricité. Ce faisant, elle dégage de la chaleur qu’il est intéressant de récupérer… pour chauffer des serres par exemple ! Arrivé sur le plateau de Millevaches en 2012, Gaël avait le projet de s’installer en maraîchage mais il a d’abord été recruté pour mettre en place le dispositif de test Paysan dès demain. « J’ai quitté la région de Lille parce que le foncier et le bâti y étaient inaccessibles ». Comme les serres doivent être à côté du méthaniseur, le Gaec lui loue 1,2 ha sur place, auquel s’ajoute 0,5 ha qu’il a acheté à quelques encablures. « Le but n’est pas de produire des tomates en hiver en chauffant à 20° mais bien d’apporter de la chaleur d’appoint pour pouvoir produire les tomates au mois de juin, au lieu de fin août habituellement ici ». Gaël n’est pas le seul à s’installer grâce à ce méthaniseur : le Gaec du Barry (bovin), va également profiter de la chaleur pour se diversifier avec un élevage de poulets bio. Les 3 agriculteurs mutualisent également des équipements de récupération d’eau de pluie pour l’irrigation et l’abreuvement des animaux. Mais le projet Émergence bio va plus loin ! Le Gaec Chatoux souhaite également récupérer la chaleur, inutilisée l’été, pour proposer des prestations de séchage de plaquettes forestières, ainsi que ré-ouvrir la ferme-auberge familiale pour écouler les légumes de Gaël et la viande des deux Gaec. « Au delà de l’auberge, nous souhaitons travailler avec la restauration collective, les groupements d’achats, les magasins et restaurants. Pour pouvoir répondre à leurs besoins, nous avons rassemblé une dizaine de producteurs bio qui souhaitent commercialiser ensemble » précise Gaël qui, pour le moment, installe ses serres et prépare ses terres tandis que débute cet été la construction du méthaniseur. Installation officielle comme jeune agriculteur prévue en janvier 2016.

Le projet Emergence bio est réalisé en partenariat avec les Jeunes Agriculteurs, le PNR et les communauté de communes Creuse Grand Sud et Bugeat Sornac, avec le concours financier du Ministère (programme « Mobilisation collective pour l’agro-écologie »).

DSC_2101

-> article publié dans le journal d’été 2015 du PNR de Millevaches PNR-JEte2015-web2

Advertisements

Une réflexion sur “Au chaud les légumes bio !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s