Hélène, interprète de nature

Creusoise d’origine, Hélène Joly, 37 ans, a créé son activité dans l’éducation à l’environnement. 

« Eco-interprète ». C’est ainsi qu’on nomme ceux qui donnent du sens et des clés de lecture aux visiteurs de sites naturels, culturels ou historiques, selon le concept d’interprétation du patrimoine né dans les années 50 aux États-Unis. Pour Hélène Joly qui en a fait son métier : « interpréter un site ou un paysage, c’est créer du lien entre l’homme et son environnement ». Pour cela rien de mieux que l’animation directe, mais aussi l’usage d’outils pédagogiques (livrets, mallettes, panneaux…), avec le souci de s’adresser « autant à la personne rationnelle qu’à l’être sensible » insiste celle qui a choisi ce domaine après une carrière d’institutrice dans le Puy de Dôme et le Gers. L’envie de découvrir d’autres choses et de s’investir pour la nature l’ont amenée à quitter son poste pour voyager et réaliser des missions d’éco-volontariat, comme en Écosse en 2008 où elle pratique l’éducation à l’environnement. « J’ai décidé de poursuivre car ce domaine relie mes deux passions, la nature et l’éducation ». Elle devient pendant quelques mois guide nature en Baie de Somme avant d’intégrer la formation « éco-interprète » des CPIE de Franche Comté en septembre 2010. Après ces pérégrinations, notre Creusoise pose ses valises à Nedde : « j’ai choisi le territoire autour de Vassivière parce que c’est là que je me sens chez moi, j’aime le paysage, les gens, et j’ai envie de m’y investir ». Elle crée son activité autour de missions d’interprétation et de création d’outils pédagogiques avec notamment l’envie de « mettre plus de nature à l’école ». Elle rejoint pour ce faire la coopérative d’entrepreneurs-salariés Cesam-Oxalis, qui lui offre un cadre, un accompagnement mais aussi un réseau d’autres professionnels de l’éducation à l’environnement. Son premier contrat : le carnet « Voyage(s) en Millevaches », outil de promotion et de valorisation du réseau des sites de découverte et d’interprétation du PNR. De mars à novembre 2012, Hélène a adoré travailler avec Julie Caty, graphiste, et Philippe Gady, illustrateur, pour réaliser ce bel objet qui raconte le territoire en présentant 34 sites et sentiers. Chacun d’entre eux est prétexte à aborder un aspect du patrimoine local de manière poétique, scientifique ou encore photographique. Aujourd’hui, l’activité d’Hélène est lancée et elle travaille sur de nouveaux supports pédagogiques.

Texte et photos : Emmanuelle Mayer
Article publié dans le Journal du Parc naturel de Millevaches en Limousin du printemps 2013.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s